Le CEFP de PONTOURNY (Centre éducatif et de formation professionnelle) accueille des mineurs isolés étrangers.
Il est un des 14 établissements du Département de Paris de l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance).

Le conseil de Paris, qui gère l’établissement a décidé de fermer le centre, situé à Beaumont-en-Véron en Indre-et-Loire.
Cette fermeture aurait pour conséquence la suppression de 42 places d’accueil pour des jeunes confiés par les juges pour enfants à l’ASE.

Il faut empêcher la casse d’un dispositif de prise en charge éducative et pédagogique reconnu qui permet chaque année aux jeunes qui le fréquentent d’accéder à une insertion sociale et professionnelle ainsi qu’à la régularisation de leur situation administrative.
Que deviendront par ailleurs les agents du département de Paris de cet établissement qui compte 49 postes ?

Maintenons le CEFP de Pontourny dans le dispositif de protection de l’enfance :

SIGNEZ LA PÉTITION EN LIGNE en cliquant ici

Si vous préférez : téléchargez la pétition papier et l’envoyer par courrier

Un rassemblement a également eu lieu mercredi 27 mai place de l’Hôtel de Ville à Paris.
L’intersyndicale a appelé l’ensemble des agents des établissements départementaux de la Ville de Paris à se mobiliser contre la fermeture annoncée  du CEFP de Pontourny.

Les salariés du CEFP de Pontourny ont déposé un recours gracieux au tribunal administratif ainsi qu’un recours en référé suspension pour abus de pouvoir et non respect des dispositions légales. En savoir plus